Ministère de l'intérieur : Immobilisation de véhicules en mouvement

Dans votre réponse, il est essentiel de décrire le caractère différenciant de vos compétences. Dans un délai d’un mois, le grand compte sélectionnera, parmi celles qui ont répondu, les entreprises qu’il souhaite rencontrer lors d’un rendez-vous direct.

Description des attentes

Immobilisation de véhicules en mouvement

Le service de l’achat, de l’innovation et de la logistique du ministère de l’intérieur (SAILMI), dans une phase exploratoire technique et commerciale (sourcing), recherchent des moyens d’immobiliser des véhicules automobiles en mouvement (concepts, prototypes ou solutions), suite aux refus récurrents d’obtempérer ou aux forçages de barrages par des automobilistes dans le cadre des missions de maintien de l’ordre.

Les dispositifs d’immobilisation utilisés actuellement sont de type herses, provoquant une crevaison et le dégonflement des pneus. Ces dispositifs sont parfois insuffisants pour arrêter le véhicule. De plus, les forces de l’ordre sont très exposées et vulnérables lors de leur mise-en-œuvre.

Le ministère de l’intérieur souhaite identifier tout autre type de dispositif, même au stade de concept ou de prototype, permettant l’immobilisation de véhicules, d’en connaître les modalités de mise en œuvre et les limites d’utilisation éventuelles.

 

Le dispositif doit permettre l’immobilisation du véhicule sur une distance inférieure à 50 mètres.

Le dispositif doit minimiser les risques pour le conducteur et l’environnement proche du véhicule ciblé (autres personnes ou autres véhicules à proximité), et ne doit pas occasionner la perte de contrôle du véhicule.

Le dispositif doit permettre d’intercepter aussi bien un véhicule léger (type automobile) qu’un véhicule lourd (fourgon, camion).

Le dispositif peut être utilisé en environnement urbain et contraint.

Le dispositif est discriminant : il est déclenché à la demande, et peut être désactivé afin de ne pas pénaliser des véhicules suiveurs.

 

Livrables attendus :

  • Présentation de l’entreprise et le descriptif technique des solutions proposées,
  • Toutes les informations techniques doivent être accompagnées des hypothèses utilisées pour leur élaboration,
  • Etat de maturité de la solution (concept, en développement, en test, en déploiement, disponible sur le marché) et ses références,
  • Retours d’expérience d’utilisateurs ou de clients

Les prochaines étapes prochaines du projet :

  • Il pourra être proposé aux entreprises qui auront répondu de faire une présentation. Les présentations pourront avoir lieu soit en présentiel dans les locaux du Ministère de l’Intérieur, soit en visioconférence.
  • Attention : la présente démarche ne constitue pas un marché public. Il s’agit de réaliser une veille du marché pour de futurs achats afin d’avoir une meilleure connaissance de l’offre des fournisseurs dans le secteur d’activité économique objet de la démarche

Points d’attention :

  • Quel que soit le niveau de maturité, la faisabilité technique des solutions devra être démontrée

Contact :

SAILMI/sous-direction de l’achat et du suivi de l’exécution des marchés Bureau des marchés d’équipements et de matériels

sailmi-achats-securite-interieure@interieur.gouv.fr

 

Si votre société est en mesure de répondre à ce besoin, nous vous invitons à vous faire connaître en répondant à cet appel à compétences, via la plateforme des achats de l’Etat (PLACE), avant le 15 novembre 2021 à 23H59 (heure de Paris)

 

Réponse à l’appel à compétences

Un compte Pacte PME est nécessaire pour transmettre une proposition.

Me connecter ou Créer un compte

Informations

Date limite pour faire une proposition :