Etudes et le suivi des aménagements alternatifs « Zéro phyto » et des aménagements paysagers dans les postes électriques

Dans votre réponse, il est essentiel de décrire le caractère différenciant de vos compétences. Dans un délai d’un mois, le grand compte sélectionnera, parmi celles qui ont répondu, les entreprises qu’il souhaite rencontrer lors d’un rendez-vous direct.

Description des attentes

Description du thème :

RTE s’engage dans une nouvelle stratégie pour assurer le désherbage des postes électriques sans recourir aux traitements phytosanitaires. Elle repose sur la mise en œuvre d’aménagements « alternatifs » spécifiques, adaptés au territoire.

Deux grandes étapes sont nécessaires pour qu’un poste devienne « zéro – phyto ». Des études doivent être réalisées en amont afin d’appréhender le contexte environnemental dans lequel s’inscrit le poste électrique. Ces études aboutissent à la formulation de préconisations en accords avec les activités électriques opérées sur ces sites. La deuxième étape consiste en la mise en œuvre des aménagements préconisés.

 

Afin d’atteindre cet objectif et de coordonner l’action, RTE a défini une priorisation et un phasage de la conversion des postes en « Zéro phyto ». A termes, c’est environ 500 postes qui devront faire l’objet de préconisations.

 

Le futur marché se décomposera en 7 lots géographiques, correspondant aux zones régionales des activités de RTE et couvrant ainsi l’ensemble du territoire français. Le nombre d’étude à réaliser par plaque varie d’environ 60 à 85. Plusieurs attributaires par lots seront sélectionnés.

 

 

La présente mission concerne la première étape de la conversion en zéro phyto. Cela comprend :

  1. La phase étude : réalisation du diagnostic du site et proposition de prescriptions d’aménagements ;

  2. La phase travaux : participation à la rédaction du cahier de charges travaux, accompagnement et contrôle de la réalisation des aménagements ;

  3. La période de confortement : suivi des aménagements pendant 2 périodes végétatives, rédaction d’un plan d’entretien en fin de prestation.

 

Les candidats devront entre autre

  • attester de la capacité à piloter et/ou à réaliser des études environnementales spécialisées en génie écologique et / ou recherche et développement dans le végétal,

  • Détenir une organisation, avoir les effectifs et les moyens matériels pressentis pour répondre à la mission

  • justifier d’une formation et/ou d’une solide expérience dans les domaines des eaux et forets et/ ou agronomie et/ou horticulture et / ou malherbologie, ainsi que ses capacités en outil informatique de dessin type Autocad.

  • prendre en compte les environnements sous tension – pour cela les candidats justifie une Habilitation H0V B0 ou présenteront un acte d’engagement de passer cette habilitation rapidement

 

Détail des perspectives marché pour ce projet :

Elaboration d’un marché cadre national avec plus de 500 postes à l’étude

 

Type de société recherchée (PME, ETI, PME européennes, …)

PME, Entreprise suffisamment dimensionnée pour répondre au besoin, Le candidat ne devra pas présenter de risque de dépendance économique vis-à-vis de RTE – le candidat présente un chiffre d’affaire minimum de 300 000€


 

Réponse à l’appel à compétences

Un compte Pacte PME est nécessaire pour transmettre une proposition.

Me connecter ou Créer un compte

Informations

Date limite pour faire une proposition :